"L'herbier est un carnet d'échantillons du monde. Ressource des heures d'ennui, j'ouvre un paquet au hasard. Dans chacun il y a le monde."
Camillo Sbarbaro, in Copeaux : 65 ;
Patrick Reumaux et Pierre Moënne-Loccoz, "Les Russules Émétiques".
"Viens flâner avec moi, Beauté,
Les dieux aiment ceux qui musardent
Sur la vieille rive déchiquetée
Où la rêverie se hasarde."
Merviyn Peake, "Titus d'Enfer", trad. P. Reumaux, 1998. Paris, Ed. Phébus : 147.

Un herbier est une collection de plantes ou de parties de plantes desséchées, étiquetées et nommées avec rigueur pour servir aux études de la systématique qui est la partie de la biologie traitant de la classification hiérarchisée des êtres vivants.

L'herbier mycologique ACH contient la description, parfois incomplète, et les exsiccata1 des champignons supérieurs auxquels s'intéresse l'auteur et qu'il a étudiés plus particulièrement. Ce site en constitue la partie "visible".

La description de chaque champignon comporte :

Après étude, chaque champignon subit une dessiccation lente pour être ensuite conservé au sec, en paquet cellophane dûment étiqueté.


(1) Un exsiccatum (plur. exsiccata) : en mycologie, carpophore (champignon en langage populaire) desséché en vue de sa mise en herbier.